SAINTE CROIX : SOUS LES EAUX DU LAC, LA VALLEE

Salernes (83) "La vallée du Verdon avant le lac : Regards d'artistes"

la vallée depuis la chapelle de Baudinard (dessin de Jacques Poncin)
la vallée depuis la chapelle de Baudinard (dessin de Jacques Poncin)

"La Vallée était un bout du monde à la beauté secrète. Le lac est un lieu de loisirs pour l'Europe entière" (Lucette Poncin, La Vallée du Verdon avant le lac")

La Vallée du Verdon avant le lac, telle qu'elle est apparue à Lucette, Jacques Poncin et leurs amis à la fin des années 50, est sous les eaux depuis plus de 40 ans désormais...

Dessins et photos d'époque sont exposés à la médiathèque de Salernes jusqu'au 15 octobre 2017. "Un travail de mémoire et d'artiste sur la noyade d'une vallée remarquable", a souligné Nicole Fanelli, maire de Salernes, à l'occasion de l'inauguration de l'exposition, le 2 septembre 2017. Elle était présentée par Lucette Poncin, auteur de l'ouvrage "La Vallée du Verdon avant le lac" aux éditions "C'est-à-dire".

L'EMERVEILLEMENT

Elisabeth Poydenot d'Oro, Anne Sophie,  Nicole Fanelli, Lucette Poncin (de dte à gche)
Elisabeth Poydenot d'Oro, Anne Sophie, Nicole Fanelli, Lucette Poncin (de dte à gche)

L'exposition s'étale sur plusieurs périodes, dont la première est la découverte de La Vallée, et l'émerveillement. "Nous arrivions de l'Est de la France par Riez. C'était en 1958. Le plateau, en fin de journée, était austère : bois omniprésents, rares clairières. Puis, là où des milliers de touristes s'arrêtent aujourd'hui pour contempler le lac, nous avons été saisis par la puissance et l'harmonie d'un paysage qui ne se trouvait nulle part ailleurs" ("La Vallée du Verdon avant le lac", lucette Poncin)

Jacques Poncin découvre la région en 1957, suite à la lecture d'un article de "La Vie Catholique" concernant une émission de télévision "A la découverte des français", dont le thème était le village de Sainte Croix. "Il a été ébloui", raconte Lucette, "et a acheté une maison". Bientôt suivi par des amis, comme Francis et Elisabeth Poydenot d'Oro. "En fait, ces demeures étaient plutôt des ruines", se souvient Lucette.

Le petit groupe y vient régulièrement en vacances, et s'intègre au quotidien des habitants.

"Terre de joie Terre de peine"  eau-forte sur zinc (Elisabeth Poydenot)
"Terre de joie Terre de peine" eau-forte sur zinc (Elisabeth Poydenot)

"Nous avons vraiment vécu la vie du village. Il n'y avait pas d'eau courante ; elle est arrivée juste avant le barrage, en 1970. Il fallait descendre à la fontaine. Nous y faisions la toilette des enfants. Nous y emportions la lessive".

Dès 1957, les premiers croquis naissent sous la plume d'architecte, nette et précise, de Jacques Poncin, qui fait remarquer "le premier dessin de l'exposition représente La Vallée vue en enfilade, depuis la chapelle de Baudinard : au centre, le fleuve et ses iscles".

Francis Poydenot, également architecte, reproduit à cette époque, les champs dans La Vallée : un dessin au crayon sur papier.

UN HOMMAGE QUE NOUS DEVIONS FAIRE

Ferme de La Fare (dessin Jacques Poncin)
Ferme de La Fare (dessin Jacques Poncin)
J.Poncin présentant ses dessins à Salernes
J.Poncin présentant ses dessins à Salernes

"Puis, le barrage s'est annoncé", dit Lucette. "Les spéculateurs sont arrivés, et les prix ont grimpés, devenant inaccessibles pour des étudiants et des jeunes actifs. De nombreux habitants ont vendu. Certes, le barrage était attendu depuis 100 ans, mais à la fin des années 60, le projet a pris forme avec la déclaration des travaux".

Jacques photographie et dessine alors tourtes les fermes de La Vallée du côté de Sainte Croix, comme la bastide de La Fare, la ferme la plus importante.

Elisabeth Poydenot d'Oro immortalise à sa façon le Verdon, "ce roi de La Vallée", serpentant parmi les galets et les iscles, ainsi que la magnificence des arbres. "Ils étaient très vieux, ils se dressaient çà et là,  et entouraient les fermes", explique-t-elle. Encre sur papier, gravures, eaux fortes : des oeuvres dont la force et la plénitude restituent parfaitement l'ambiance de ces lieux magiques.

Lucette recueille les témoignages des habitants, a accès à des cahiers d'écoliers... qui lui permettront d'écrire aussi "Les enfants pendant la grande guerre".

"Le travail sur Sainte Croix s'est fait tout naturellement. Nous avions été tellement bien accueillis. C'était une manière de répondre à leur gentillesse, un hommage que nous devions faire".

Elle a un regret : que l'on n'ait pas créé une communauté de communes sur les deux départements, Var et Alpes de Haute Provence, qui aurait conservé l'unité existante, de part et d'autre du Verdon.

Le pont d'Aiguines, classé monument historique, noyé par le barrage (image internet)
Le pont d'Aiguines, classé monument historique, noyé par le barrage (image internet)

"Du village des Salles à celui de Sainte Croix, il y avait environ 10 kms. On y allait à pied ou à vélo. De même pour se rendre à Bauduen, c'était très facile. On prenait aussi le pont -le pont de Garuby-, qui avait coûté très cher". Un pont en pierres de taille construit en 1890, détruit en 1944 par les maquisards. Il sera remplacé par une passerelle en bois emportée par une crue du fleuve, et à laquelle succédera un pont métallique, démantelé en 1973.

Le pont d'Aiguines, classé monument historique, est aujourd'hui sous l'eau. Il "comprenait, il y a cent ans, dix arches en plein cintre d'ouvertures différentes, formant un débouché linéaire de 119m (...) Il fut épargné en 1973. Et l'on se plait à l'imaginer, s'enlisant peu à peu dans la boue, abritant dans ses arches toute une faune aquatique et attendant, dernier défi, un cinéaste capable de lui rendre sa dignité perdue". ("La vallée du Verdon avant le lac" Lucette Poncin).

Le décor avait changé, chassant les agriculteurs, bientôt remplacés par les touristes, dont l'artiste Odile Krier, a saisi et fixé, au fusain, les silhouettes et postures.

UN OUVRAGE A QUATRE MAINS

P.Coste (Editions "C'est-à-Dire") et L. Poncin
P.Coste (Editions "C'est-à-Dire") et L. Poncin

Dès 1987, Lucette fait part de son projet de livre à Pierre Coste, conseiller éditorial aux Editions "C'est-à-Dire" : "un ouvrage rassemblant son travail de collecte, et des oeuvres artistiques existant déjà", explique Piere."C'était tout à fait passionnant".

 

Le photo-journaliste Jacques Krier, avait réalisé un corpus en noir et blanc, et il existait l'inventaire Malraux des monuments historiques, "arrivé un peu in extremis en 1973, alors que La Vallée était déjà déboisée, et que Fontaine-Lévêque était sous l'eau".

 

Lucette, qui enseignait l'histoire et la géographie, avait découpé, dans un ouvrage scolaire, une magnifique photo -anonyme-, de La Vallée. "Après recherches à la B.N.F., il s'est avéré que c'était l'oeuvre d'Alain Perceval, pionnier en photo aérienne, dont l'épouse pilotait alors le Cessna. Les diapositives étaient toujours disponibles..."

Plage du lac (dessin Odile Krier)
Plage du lac (dessin Odile Krier)

 

 

Le livre s'élabore peu à peu au fil des rencontres régulières et discussions entre Pierre et Lucette. "Nous avons fait la mise en page, de façon à ce que les illustrations ne soient pas la cerise sur le gâteau, mais participent pleinement à la compréhension du livre, au même titre que le texte".

Lucette dédicaçant son livre à Salernes
Lucette dédicaçant son livre à Salernes

Lucette et ses amis conservent une sincère admiration pour ces agriculteurs qui ont continué à travailler dans La Vallée avec cette épée de Damoclès. "Ils cultivaient de très petites parcelles en lanières, issues, non pas tant des divisions familiales, que de leur création-même. Les terres, gagnées au fil du temps sur la rivière, étaient divisées en autant de parcelles que de paysans. Alors qu'à Marseille, Toulon et Paris, on a tout fait pour démontrer que cette Vallée ne valait rien".

 

"Puisse cet essai être une ouverture vers tous les lieux de Haute Provence ou d'ailleurs, porteurs de magie, qui sont encore privilégiés mais fragiles, face à d'autres menaces que la mise en eau...!"

(Lucette Poncin, La Vallée du Verdon avant le lac)

 

 

Un ouvrage extrêmement complet sur l'histoire de La Vallée et de ses habitants successifs, de sa formation à nos jours. Documents d'époque. Illustrations d'artistes et d'anonymes, dessins d'écoliers...Un livre de chevet pour les passionnés du Verdon !

Livres de Lucette Poncin sur La Vallée

Un ouvrage de référence sur la vie de La Vallée, son histoire et celle de ses habitants, depuis sa formation jusqu'à nos jours. Avec des illustrations uniques.

"Des écoliers dans la grande guerre. Enfance et adolescence à Sainte-Croix-du Verdon 1912-1919"

"Comme tous les villages désertés par les hommes en âge de combattre, Ste Croix a continué à vivre pendant la grande guerre avec la pénurie, le malheur, le danger. Deux enfants de l’époque se souviennent..." savoir plus


Sillans la Cascade (83) Eclipse totale de lune le 28/09/2015 4h32
Sillans la Cascade (83) Eclipse totale de lune le 28/09/2015 4h32
festival Alimenterre Correns
festival Alimenterre Correns
centrales biomasse
centrales biomasse
Camargue visite guidée
Camargue visite guidée
QUINSON (04) grotte Chauvet 3D 10 février - 30 novembre 2017
QUINSON (04) grotte Chauvet 3D 10 février - 30 novembre 2017
PROVENCE VERTE randonnée dans les gorges du Carami
PROVENCE VERTE randonnée dans les gorges du Carami
Sillans pâturage
Sillans pâturage
aigrette garzette
aigrette garzette
échiquier de Russie
échiquier de Russie
Aiguines (83)
Aiguines (83)
massif Sainte Victoire
massif Sainte Victoire
Port Pin
Port Pin
La Londe les Maures
La Londe les Maures
coquelicots
coquelicots
lac Sainte Croix île de Costebelle
lac Sainte Croix île de Costebelle
sittelle torchepot juvenile
sittelle torchepot juvenile
tortue d'Hermann
tortue d'Hermann
bébé grand duc Camargue
bébé grand duc Camargue
lavandes
lavandes
campagne varoise tombee du jour
campagne varoise tombee du jour
Gorges du Verdon Point Sublime
Gorges du Verdon Point Sublime
centaurée de Salonique
centaurée de Salonique
vue du village de Tourtour
vue du village de Tourtour
calanques Marseille-Cassis
calanques Marseille-Cassis