La Provence rurale à travers reportages photographiques, films documentaires et randonnées pédestres. Camargue, Côte varoise, Provence Verte, Haut Var...



NOUS VOULONS DES COQUELICOTS

Appel des 100 pour l’interdiction de tous les pesticides*

 

Les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l’eau de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l’estomac des abeilles, dans le cordon ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les cerises. Les pesticides sont une tragédie pour la santé. Ils provoquent des cancers, des maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des malformations à la naissance. L’exposition aux pesticides est sous-estimée par un système devenu fou, qui a choisi la fuite en avant. Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y en a des milliers.

Nous ne reconnaissons plus notre pays. La nature y est défigurée. Le tiers des oiseaux ont disparu en quinze ans; la moitié des papillons en vingt ans; les abeilles et les pollinisateurs meurent par milliards; les grenouilles et les sauterelles semblent comme évanouies ; les fleurs sauvages deviennent rares. Ce monde qui s’efface est le nôtre et chaque couleur qui succombe, chaque lumière qui s’éteint est une douleur définitive. Rendez-nous nos coquelicots ! Rendez-nous la beauté du monde !
Non, nous ne voulons plus. À aucun prix. Nous exigeons protection.

Nous exigeons de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides* en France. Assez de discours, des actes.

*de synthèse

site pétition


COVID-19 LES TECHNOLOGIES VACCINALES A LA LOUPE

"Suite à sa note d’expertise grand public sur les vaccins faisant appel aux biotechnologies, le Dr Christian VÉLOT*, généticien moléculaire à l’université Paris-Saclay et Président du Conseil Scientifique du CRIIGEN, propose une vidéo didactique sous-titrée, sur les différents types de vaccins contre la COVID-19, et en particulier ceux de dernière génération avec les risques potentiels qu’ils peuvent engendrer."

Protéger sa personne bien sûr ! Mais quid du risque collectif ?

Ou de la responsabilité individuelle de se vacciner
à la responsabilité collective de ne pas le faire pour protéger l’humanité… Par Jacques TESTART.

Le risque que l’organisme d’une personne vaccinée soit le siège d’une recombinaison virale défavorable est infime. Mais le nombre considérable des vaccinés dans le monde – par centaines de millions ou davantage – fait qu’il est très probable que cela arrive quelque part, et qu’un virus bien plus virulent se dissémine dans les populations, vaccinées ou non.

Alors l’argument responsabilisant « Si tu ne te fais pas vacciner, tu fais courir un risque aux autres » se retourne, en faisant de chaque vacciné un nouveau foyer potentiel ! Se vacciner, à coup sûr bénéfique pour soi, peut être irresponsable pour l’espèce. Les mêmes recombinaisons peuvent survenir après infection naturelle (81 millions de cas début janvier 2021), mais deviennent beaucoup plus probable après vaccinations (plusieurs milliards de personnes ?).

Alors que faire ?

On se retrouve dans la même situation individuelle qu’avec la surconsommation qui aggrave les atteintes à l’environnement : la responsabilité serait de s’abstenir plutôt que consommer si le collectif importe davantage que le bien-être/confort de chacun.

Le choix de ne pas se vacciner pourrait illustrer l’inversion de la responsabilité telle que définie par les injonctions officielles, au nom du souci des autres…

En l’absence de médicaments efficaces, on ne sortira de ces contradictions qu’avec l’arrivée de vaccins « classiques » à virus inactivés ou protéines recombinantes.


LA MIGRATION DES OISEAUX

photo LPO
photo LPO

Phénomène mystérieux, complexe et captivant, la migration des oiseaux est suivie chaque année par un grand nombre de passionnés qui regardent passer au-dessus de leurs têtes les migrateurs en partance pour un long voyage… où partent-ils ? pour quelles raisons ?

Lire la suite


MAZAUGUES (83)  LE PROJET DE LA CARRIERE EN QUESTION

Cher(e)s ami(e)s,

 

Le tribunal administratif de Toulon a rejeté samedi 29 mai la requête de notre Référé Liberté pour faire suspendre en urgence les travaux destructeurs du carrier.

Une fois de plus la justice ne répond pas à une demande de faire appliquer la loi, ici celle qui protège les espèces sauvages et leurs habitats.


D’abord ce tribunal ne donne aucune explication sur son rejet du caractère de l'urgence.

Puis, il réfute de manière très confuse qu’il y ait atteinte illégale à une liberté fondamentale, se réfugiant derrière les décisions précédentes et refusant de prendre en compte les nouveaux éléments présentés prouvant la présence sur le site d’espèces protégées.


Il considère enfin que l’atteinte à une liberté fondamentale ne serait pas le fait d’une personne publique. Or, ce ne sont pas les autorisations antérieures qui sont remises en cause, mais le défaut d’Evaluation d'incidence Natura 2000 et l’absence de demande de dérogation à la destruction d’espèces protégées. L’exigence, l’instruction et le contrôle du respect de cette évaluation et de cette dérogation étant de la responsabilité du préfet, c’est lui qui doit s’en saisir et faire suspendre ces travaux illégaux. C’était là l’objet de notre requête.

 


 Les conclusions de ce tribunal sur les trois points justifiant ce référé étant très contestables, nous allons poursuivre notre action devant d’autres tribunaux qui feront enfin, nous l’espérons, appliquer la loi.

Rappel : https://www.helloasso.com/associations/comite%20d%20interet%20local%20de%20mazaugues/collectes/non-a-une-carriere-a-mazaugues-suite

 
 
 

Par ailleurs, nous apprenons que des personnes se sont installées dans les anciennes mines de bauxite afin de manifester leur opposition à la carrière de Mazaugues, réalisant ainsi la 1ére ZAD souterraine mondiale ! 

A l'heure où les services de l'Etat se défaussent de leurs responsabilités et privilégient l’intérêt d'un groupe industriel à celui des Varois et des générations futures, le message de ces opposants est clair : cette occupation souterraine ne cessera qu'à "l’abandon définitif du projet". Plus que jamais, on peut dire qu’ils ne défendent pas la nature : "ils sont la nature qui se défend" !

Le Collectif Anti Carrière de Mazaugues comprend cet acte héroïque sans précedent et tient à saluer le courage et la détermination de celles et ceux qui ont choisi de mettre ainsi leurs vies en danger pour dénoncer les manquements de l’État. Alors que les élus, les services de l’Etat et les tribunaux sont à court d'excuses et continuent à dérouler un tapis rouge à Provence Granulats groupe Audemard, certains opposants sont visiblement à bout de patience. Car il est vrai que sur le terrain, le crime se poursuit avec des engins de plus en plus destructeurs, et cela, en toute impunité.

Faudra-t-il un nouveau drame comme celui de Remi Fraisse à Sivens pour que Monsieur le Préfet du Var réponde enfin à sa mission d'application des lois environnementales et mette enfin en demeure Provence Granulats de régulariser sa situation sur le fondement de l'article L171-7 du code de l'environnement ? 

Dans l'attente de cette régularisation, nous réclamons la suspension des travaux pour prévenir toute atteinte aux vies humaines qui sont en jeu (le site est classé en aléa fort d’effondrement généralisé) en plus des vies animales protégées par la loi.

 

Collectif Anti Carrière de Mazaugues V.

On en parle depuis longtemps...

DERNIERES NOUVELLES

Chèr(e)s ami(e)s,

 

Depuis le 11 juin 2021 les moteurs des engins de chantier se taisent

Depuis le 11 juin 2021 les travaux sont à l’arrêt

Depuis le 11 juin 2021 la faune et la flore ont retrouvé le calme et la paix

 

 

Et depuis le 15 juillet ...TOUS LES ENGINS ONT ÉTÉ ÉVACUÉS DU SITE !

 

( quelques photos de l'évacuation ici : https://stopcarrieremazaug.wixsite.com/my-site-2/post/%C3%A9vacuation-du-chantier-premi%C3%A8re-victoire )

 

Plus d’une dizaine d’hectares d’habitats d’espèces protégées ont bien entendu été détruits depuis le début de l’année par la SAS Provence Granulats et ceci en toute illégalité. Mais cet arrêt et cette évacuation aux raisons mystérieuses sont de véritables sources d’espoir pour les près de 40 ha restants et encore intacts ! Espoir également pour nous toutes et tous qui luttons contre ce projet inepte mais aussi (et surtout) pour la réserve d'eau souterraine et pour toute la faune et la flore remarquables de ce site.

 

 

Nous ne pouvons néanmoins nous empêcher de nous interroger. Car pour une entreprise qui se targue depuis des mois d’avoir « toutes les autorisations nécessaires », cet arrêt soudain est tout de même curieux et cette évacuation a furieusement le goût de la débandade.

Mais peut-être que ce sont les vacances d’été qui poussent l’entreprise à faire ce choix ?

Ou bien alors Monsieur Audemard craint-il de passer 3 ans en prison et de payer 150.000 euros d’amende pour destruction d’habitat d’espèce protégée ?

 

 

Quoi qu’il en soit, les chauves-souris, les alouettes lulu, les lézards ocellés, les crapauds épineux et les magiciennes dentelées vont pouvoir passer un été tranquille.

 

Plus encore que l’espoir, cette victoire doit nous redonner à toutes et tous courage, ardeur et audace. Car il s’agit maintenant de faire de Mazaugues, un Valmy citoyen et le Waterloo du Groupe Audemard.

 

Afin que ces engins ne reviennent ni à la fin de l'été, ni jamais, n'oubliez pas notre cagnotte en ligne pour que les avocats du Collectif réussissent à faire définitivement interdire cette carrière :

https://www.helloasso.com/associations/comite%20d%20interet%20local%20de%20mazaugues/collectes/non-a-une-carriere-a-mazaugues-suite

 

Le Collectif Anti Carrière de Mazaugues


NATURELLEBALADE NOVEMBRE 2021

Bonjour,

 

La nature de novembre a encore des secrets a révéler surtout après ces dernière pluies.

Voici les sorties organisées en novembre.
A très bientôt

 

Enquête en milieu naturel – La Londe les Maures

Mercredi 03 novembre 2021 – 10h à 12h00

Sortie spécial enfants : Munis de loupes et de boîtes de capture, partez à la recherche de traces laissées par les animaux.

Où vivent-ils, Que mangent-ils ? Trouvez des indices et devenez de véritables détectives nature.

Adulte : 10 €, Enfant (8-11 ans) : 5 € - Contacter pour inscription : Office du tourisme de la Londe : 04 94 01 53 10

 

la Colle Noire/Cap Garonne à la découverte d’une forêt résiliente - Le Pradet

Dimanche 7 novembre 2021 - 9h30 à 12h00

Les incendies n’ont pas épargné ce lieu, et la végétation qui s’est réinstallée témoigne de la capacité naturelle des forêts à se régénérer.

Vous découvrirez ainsi les propriétés et stratégies incroyables développées par les plantes méditerranéennes pour survivre au passage du feu.

Parcours de 3 km - Dénivelé : 80 m – Départ Pas des Gardéens

Sortie gratuite – Renseignement et réservation à Métropole TPM - 04.94.05.35.25

Plus d’infos : https://metropoletpm.fr/actualites/cet-automne-biodiversite-rentree-territoire-de-tpm

 

 

Plantes sauvages comestibles et médicinales – Pierrefeu-du-Var

Dimanche 07 novembre 2021 – 14h30 à 17h00 (report de la sortie du 30/10 annulée à cause des intempéries)

Au cours d’une balade facile au pied du massif des Maures, vous apprendrez à reconnaitre les principales espèces et leurs vertus thérapeutiques.

Des idées de recettes « sauvages » seront données pour agrémenter vos repas.
Parcours de 3 km - Dénivelé : 67 m

Tarif : 10 euros/personne – Contacter pour inscription : Office du tourisme de la Londe : 04 94 01 53 10

 

                                 

Visite naturaliste des Vieux Salins d’Hyères

Dimanche 14 novembre 2021 - 9h30 à 12h00

Sortie consacrée à la découverte des plantes des zones humide dites « halophytes ».

Adaptation, utilité, rôle dans la vie de tous les jours. Mais aussi, observation des espèces animales rencontrées

Durée : 2 h 30 – Parcours de 4,5 km – pas de dénivelé, se munir de jumelles si possible.

Tarif : 5 euros/personne – Inscriptions : Vincent Blondel – vb@naturellebalade.com

 

 

Le Mont Faron : à la découverte des paysages de la Métropole - Toulon

Dimanche 28 novembre 2021 – 9h30 à 12h 00 (report de la sortie du 31/10 annulée à cause des intempéries)

Le paysage, composé de milieux plus ou moins naturels, et de secteurs variés, est le socle permettant à la biodiversité de s’exprimer…

Venez découvrir le paysage de la Métropole depuis ce point de vue emblématique !

seront données pour agrémenter vos repas.
Parcours de 2,5 km - Dénivelé : 38 m

Sortie gratuite – Renseignement et réservation à Métropole TPM 04.94.05.35.25

Plus d’infos : https://metropoletpm.fr/actualites/cet-automne-biodiversite-rentree-territoire-de-tpm

 

 

Vincent Blondel

Guide naturaliste/Médiateur scientifique et culturel

Naturelles Balades

Boulevard de la Liberté

309 Astarté - le Carthage

83320 Carqueiranne - France.
http://www.naturellebalade.com
Siret : 419 276 407 00030 APE 7990Z

TVA intracommunautaire : FR 6641927640700030
Téléphone : 04.94.58.57.97 - Mobile : 06.85.70.68.81

https://www.facebook.com/NBVincentBlondel