La Provence rurale à travers reportages photographiques, films documentaires et randonnées pédestres. Camargue, Côte varoise, Provence Verte, Haut Var...



NOUS VOULONS DES COQUELICOTS

Appel des 100 pour l’interdiction de tous les pesticides*

 

Les pesticides sont des poisons qui détruisent tout ce qui est vivant. Ils sont dans l’eau de pluie, dans la rosée du matin, dans le nectar des fleurs et l’estomac des abeilles, dans le cordon ombilical des nouveau-nés, dans le nid des oiseaux, dans le lait des mères, dans les pommes et les cerises. Les pesticides sont une tragédie pour la santé. Ils provoquent des cancers, des maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des malformations à la naissance. L’exposition aux pesticides est sous-estimée par un système devenu fou, qui a choisi la fuite en avant. Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y en a des milliers.

Nous ne reconnaissons plus notre pays. La nature y est défigurée. Le tiers des oiseaux ont disparu en quinze ans; la moitié des papillons en vingt ans; les abeilles et les pollinisateurs meurent par milliards; les grenouilles et les sauterelles semblent comme évanouies ; les fleurs sauvages deviennent rares. Ce monde qui s’efface est le nôtre et chaque couleur qui succombe, chaque lumière qui s’éteint est une douleur définitive. Rendez-nous nos coquelicots ! Rendez-nous la beauté du monde !
Non, nous ne voulons plus. À aucun prix. Nous exigeons protection.

Nous exigeons de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides* en France. Assez de discours, des actes.

*de synthèse

site pétition


COVID-19 LES TECHNOLOGIES VACCINALES A LA LOUPE

"Suite à sa note d’expertise grand public sur les vaccins faisant appel aux biotechnologies, le Dr Christian VÉLOT*, généticien moléculaire à l’université Paris-Saclay et Président du Conseil Scientifique du CRIIGEN, propose une vidéo didactique sous-titrée, sur les différents types de vaccins contre la COVID-19, et en particulier ceux de dernière génération avec les risques potentiels qu’ils peuvent engendrer."

Protéger sa personne bien sûr ! Mais quid du risque collectif ?

Ou de la responsabilité individuelle de se vacciner
à la responsabilité collective de ne pas le faire pour protéger l’humanité… Par Jacques TESTART.

Le risque que l’organisme d’une personne vaccinée soit le siège d’une recombinaison virale défavorable est infime. Mais le nombre considérable des vaccinés dans le monde – par centaines de millions ou davantage – fait qu’il est très probable que cela arrive quelque part, et qu’un virus bien plus virulent se dissémine dans les populations, vaccinées ou non.

Alors l’argument responsabilisant « Si tu ne te fais pas vacciner, tu fais courir un risque aux autres » se retourne, en faisant de chaque vacciné un nouveau foyer potentiel ! Se vacciner, à coup sûr bénéfique pour soi, peut être irresponsable pour l’espèce. Les mêmes recombinaisons peuvent survenir après infection naturelle (81 millions de cas début janvier 2021), mais deviennent beaucoup plus probable après vaccinations (plusieurs milliards de personnes ?).

Alors que faire ?

On se retrouve dans la même situation individuelle qu’avec la surconsommation qui aggrave les atteintes à l’environnement : la responsabilité serait de s’abstenir plutôt que consommer si le collectif importe davantage que le bien-être/confort de chacun.

Le choix de ne pas se vacciner pourrait illustrer l’inversion de la responsabilité telle que définie par les injonctions officielles, au nom du souci des autres…

En l’absence de médicaments efficaces, on ne sortira de ces contradictions qu’avec l’arrivée de vaccins « classiques » à virus inactivés ou protéines recombinantes.


NATURELLEBALADE

Bonjour,

 

Vous avez été nombreux à poser des questions sur le retour des sorties avec Naturelles Balades et je vous en remercie de tout cœur !

 

Pour l’instant, la jauge étant toujours fixée à 5 personnes maximum, les sorties ne peuvent avoir lieu pour des raisons de rentabilité.

 

Certaines sorties organisées (et payées) par des Mairies ou Communautés de communes ont pu avoir lieu avec 5 personnes.

L’information a été diffusée sur des réseaux restreints pour ne pas faire trop de mécontents car elles se sont rapidement remplies !

 

Les structures départementales dans lesquelles j’interviens régulièrement : Muséum d’Histoire naturelle, Maison des 4 Frères et Plan de la Garde sont toujours fermées.

 

J’espère que les mois d’avril et mai seront plus propices aux sorties et aux ateliers.

Sont prévues au programme : des sorties sur les îles ou dans les jardins botaniques, des ateliers de cuisine sauvages et bien sur les sorties sur les plantes comestibles et médicinales.

Croisons les doigts !!

 

Bien naturellement.

 Vincent Blondel

Guide naturaliste/Médiateur scientifique et culturel

Naturelles Balades

Boulevard de la Liberté

309 Astarté - le Carthage

83320 Carqueiranne - France.
http://www.naturellebalade.com
Siret : 419 276 407 00030 APE 7990Z

TVA intracommunautaire : FR 6641927640700030
Téléphone : 04.94.58.57.97 - Mobile : 06.85.70.68.81

Retrouvez-nous sur Facebook e943ecc8-5be2-4768-a17e-1b829b908afe