ZONES HUMIDES

Châteauvert L'Essor entre Argens et Eau Salée

Zone d'expansion des crues

Aujourd'hui, en cette fin février 2014, le chemin encore noyé il y a trois semaines, émerge à nouveau, et file tout droit entre les chemps inondés qui reflètent un ciel parfaitement bleu. D'un côté, les roseaux agitent leur plumeaux argentés sous la brise, tandis que de l'autre, le terrain se hérisse de saules aux branches rouge orangé, et de lampourdes glouterons encore ornées de fruits bruns et épineux. Entre Argens et Eau Salée, nous sommes au lieu-dit "L'Essor" sur la commune de Châteauvert. "Une Zone d'Expansion des Crues (ZEC)", précise Marjorie, guide naturaliste, qui nous la fait découvrir à l'occasion des Journées Mondiales des Zones Humides.

UNE VISITE EN AVANT PREMIERE

C'est un peu une visite en avant-première, car le Conseil Général est en transaction pour acquérir ce terrain privé de 170 ha, en amont de la confluence de l'Argens et de l'Eau Salée. "Un terrain très riche", souligne Marjorie, "qui comporte ripisylve, prairies sèche et humide, collines avec ubacs et adrets."

La rivière de l'Eau Salée qui prend sa source près de Varages et traverse Barjols reçoit de nombreux affluents, et vient quasimment doubler le débit de l'Argens à Châteauvert.

Ici, les crues sont régulières, et l'eau recouvre alors non seulement le chemin de terre qui mène aux bâtiments abritant l'Institut Pédagogique, Thérapeutique et Educatif, mais aussi la route de Barjols sur 2 kms.

"L'Association de L'Essor demande la réfection du sentier au Conseil Général. Il faudra le surélever avec géotextile et terre. On voit bien qu'en raison des crues, le méandre de l'Eau Salée est en train de disparaitre, et une partie de la rivière court tout droit le long du chemin".

De nombreux poissons se sont égarés sur ce raccourci, des chevesnes : voraces et omnivores, ils consomment petits poissons, larves et insectes, mais aussi plantes aquatiques.

"Sur les prés environnants, l'agriculteur faisait du fourrage jusqu'à l'an dernier. il a dû abandonner, et c'est maintenant une zone de pâture pour chèvres et moutons".

Phragmites, saules et lampourdes envahissent le terrain. "Les lampourdes ou petites bardanes, servaient autrefois à teindre les cheveux en blond. C'est une plante toxique qui peut provoquer des paralysies chez le bétail. Ses feuilles, très découpées, à l'aspect duveteux, sont bicolores. Ses fruits se collent sur les poils des mammifères."

UNE VEGETATION TYPIQUEMENT PROVENCALE

Le chemin monte vers les habitations, et très vite nous rencontrons un imposant chêne pubescent ou chêne blanc, d'environ 400 ans. "Il possède de belles branches légèrement courbées. Autrefois, elles étaient découpées en planches pour la construction de bateaux en bois à Toulon."

chêne pubescent d'environ 400 ans
chêne pubescent d'environ 400 ans
        citron de Provence
citron de Provence
une marne riche en fer
une marne riche en fer

Sur le flanc sud de la colline, poussent des filaires à feuilles étroites ou alaverts, arbustes typiques de la Provence, de la famille des oliviers. "Avec ces feuilles qui limitent l'évaporation, ils sont tout à fait adaptés à la sécheresse."

De jeunes chênes verts ressemblent à s'y méprendre au chêne kermès, mais à y regarder de plus près, leurs feuilles bicolores, d'un vert luisant sur le dessus et blanvhâtres en dessous, font la différence. Ils abritent des coccinelles, et tandis que nous poursuivons notre chemin, nous sommes surpris par le vol d'un citron de Provence : un jeune "tout neuf", ou un ancien qui a survécu à l'hiver ?

Mais quelle est cette roche sous forme de strate ? "Une marne, une roche sédimentaire composée de calcaire et d'argile. Celle-ci contient aussi de la silice, et elle est riche en fer. Des lichens s'y sont installés."

une cagneule
une cagneule
genévrier cade
genévrier cade

Et quelques pas plus loin, voici une cagneule, une "pierre à trous" comportant de nombreuses zones dissoutes. "Elle a été formée par dépôt de calcaire sous l'eau de mer, et date de plusieurs dizaines de millions d'années. son aspect peut faire penser au tuf, mais ce dernier est beucoup plus léger, et d'origine totalement différente, car il est dû à la précipitation du calcaire des eaux de source à leur émergence". Ici, une petite araignée verte a trouvée refuge. "C'est micrommata femelle, toute de vert vêtue, et caractéristique de la garrigue."

Pins et chênes se dressent en fond de ce décor où des genévriers cades arborent des baies d'un brun-orangé. "Il faut deux ans pour que ces fruits parviennent à maturité. Mis dans un presse-ail, ils parfument agréablement une omelette ou une ratatouille. C'est un arbre qui n'a jamais été domestiqué. Il est impossible d'obtenir un champ de cades en plantant des graines. Il pousse où bon lui semble."

 

les épine du paliure, une verticale et une courbe lui ont donné son surnom de "bec de faucon"
les épine du paliure, une verticale et une courbe lui ont donné son surnom de "bec de faucon"

L'arnavet (hérisson en provençal), ou paliure, ou épine du Christ, ou encore bec de faucon... présente ses branches aux piquants acérés. "C'est l'arbre à sécher les figues, que l'on enfile sur ses épines. Ses fruits ailés, en forme de soucoupe volante, lui ont valu une série d'autres noms : porte-chapeau, chapeau de curé... Ses petites fleurs jaunes en étoile, apparaissent avant les feuilles, pour s'offrir à la pollinisation des insectes."

VUE SUR LES RIPISYLVES

Près des habitations, nous avons une vue très dégagée sur l'entrée du Vallon Sourn, la ripisylve de l'Argens à droite, et celle de l'Eau Salée à gauche.

dans le centre au fond, l'entrée du Vallon Sourn
dans le centre au fond, l'entrée du Vallon Sourn

"Le feuillage de la ripisylve apparait au printemps, et la transpiration des arbres crée un micreo-climat humide : un "effet oasis" apparait sur la vallée. On observe dans cette forêt-galerie des peupliers blancs, des noisetiers, des frênes, du lierre... Ces grands arbres servent de reposoirs pour les rapaces qui vont éliminer mulots et campagnols des champs en contrebas. Ce sont aussi des épurateurs d'eau, grâce à leurs racines qui captent les pesticides avant qu'ils ne se répandent dans la rivière. Il faut toujours garder une zone tampon entre les champs et l'eau."

ficaire ou fausse renoncule
ficaire ou fausse renoncule
orchis géant une orchidée commune
orchis géant une orchidée commune

Le chemin poursuit son ascencion en douceur. Près d'un point d'eau, une ficaire ou fausse renoncule exhibe ses premières fleurs d'un jaune éclatant. Plus loin quelque orchis géants émergent timidement. "Cette orchidée n'est pas spécifique de la région. On la trouve dans le nord jusqu'à Lille. Très souvent arrachée car confondue avec la jacinthe, elle a été protégée pendant 20 ans, ce qui l'a souvée. Aujourd'hui, la protection a été levée."

Près d'un taillis de chênes, et sur un terrain plat où le sol est noir, Marjorie reconnait l'emplacement d'une ancienne charbonnière. "Le sol recommence à être colonisé par des plantes à racines superficielles."

Encore quelques dizaines de mètres, et nous découvrons le brachypode rameux, la graminée des garrigues. "C'est la plante des bergers, l'herbe à mouton par excellence."

Et à côté, une petite germandrée, la germandrée tomanteuse dont la feuille froissée dégage une odeur de saucisson.

Peu à peu, au fur et à mesure que nous grimpons, le sol se raréfie pour laisser place à la roche parsemée de bouquets de romarin, au joli nom original de "rosée de mer", de thym et de bonjeanie, encore dite "pied de coq", badasse ou faux thym. "Elle appartient à la famille des mimosas. Elle fleurit tôt, en février-mars, et représente un gros apport de nourriture pour les abeilles."

lichen sur un pistachier térébinthe
lichen sur un pistachier térébinthe
vieille crotte de renard pousses de tulipes
vieille crotte de renard pousses de tulipes

Le sentier s'oriente nord-est pour dégringoler dans la forêt. Des lichens ont poussé sur un pistachier térébinthe. "Un lichen est l'association d'un champignon et d'une algue, parfois d'une bactérie. Il ne se nourrit pas du bois, il est entièrement autonome."

Nous levons la tête pour admirer le vol rapide d'un épervier, et remettons le nez par terre pour examiner une vieille crotte de renard où l'on distingue des graines de filaire, et tout autour, de jeunes pousses de tulipes australes. Encore une trace de mammifère qui vient s'ajouter à la "moquette de chevreuil", ainsi qu'aux empreintes de fouine et de blaireau.

RETOUR DANS LA PLAINE

en bordue des champs un sentier inondé
en bordue des champs un sentier inondé
pores de respiration d'un peuplier
pores de respiration d'un peuplier

Nous sommes de nouveau en terrain plat, sur le chemin inondé qui borde les champs. Ormes et peupliers blancs dont les troncs s'embellissent de petites bouches ourlées de lèvres noires, les pores de respiration, dominent une végétation plus basse :

Le rouvet blanc, ou osyris alba, qui a longtemps servi à faire des balais. "Il donne des fruits rouges. Il vit en lisière des bois et parasite les arbres qui sont autour de lui. Brûlé, ses cendres peuvent servir pour la lessive, comme les cendres du figuier."

Le troène dont les baies noires persistent sur les rameaux une partie de l'hiver.

grémil ou "herbe aux perles"
grémil ou "herbe aux perles"
petit houx ou fragon
petit houx ou fragon

Le grémil , lithospermum ou "herbe aux perles", appartient à la famille de la bourrache, et fait depetites fleurs bleues. "C'est la plante qui fait des cailloux. Elle entoure sa graine de calcaire qui sera dissous aux premières pluies de printemps."

Le petit houx ou fragon, dont on remarque toujours les fruits rouges, mais moins souvent la fleur, disposée sous les rameaux élargis ressemblant à des feuilles, les cladodes.

Le nerprun aux fruits noirs, le cornouiller sanguin, la bardane... et quelques mûriers. "Au 19ème siècle, le paludisme était présent dans le département, et la plantation de mûriers a été encouragée pour assécher les terrains."

La balade s'achève, l'air a fraichi et les ombres s'allongent. Dans le ciel, des golélands volent en V avant de disparaitre, comme aspirés au firmament. "Ils se laissent porter par les courants d'air chauds pour rentrer chez eux, de l'autre côté du massif des Maures."

 LE PROGRAMME PAPI    PRESERVER LES ZEC

le méandre de l'Eau Salée est en train de disparaitre
le méandre de l'Eau Salée est en train de disparaitre

Sur le plan que nous présente Marjorie, on voit l'évolution du paysage avec la disparition progressive du méandre de l'Eau Salée. "N'oublions pas que le bassin versant de l'Argens représente près de 3000 km2, soit la moitié de la superficie du Var, et 40% de la population vit en zone inondable. C'est pourquoi le Conseil Général a lancé un Programme d'Actions de Prévention des Inondations (PAPI) avec ses partenaires (Commune de Taradeau,Syndicats intercommunaux, Chambre de Commerce et d'Industrie, Chambre d'Agriculture, DREAL PACA). Préserver les ZEC s'inscrit dans ce programme en diminuant le risque d'inondation."


Sillans la Cascade (83) Eclipse totale de lune le 28/09/2015 4h32
Sillans la Cascade (83) Eclipse totale de lune le 28/09/2015 4h32
Gardanne exploitation biomasse annulée
Gardanne exploitation biomasse annulée
EMBRUN (05) 9-10 sept 2017
EMBRUN (05) 9-10 sept 2017
centrales biomasse
centrales biomasse
visites Port-Cros Porquerolles
visites Port-Cros Porquerolles
Mézel (04)
Mézel (04)
Camargue visite guidée
Camargue visite guidée
QUINSON (04) grotte Chauvet 3D 10 février - 30 novembre 2017
QUINSON (04) grotte Chauvet 3D 10 février - 30 novembre 2017
Toulon Museum Benthos petit peuple de l'eau
Toulon Museum Benthos petit peuple de l'eau
PROVENCE VERTE randonnée dans les gorges du Carami
PROVENCE VERTE randonnée dans les gorges du Carami
Sillans pâturage
Sillans pâturage
aigrette garzette
aigrette garzette
échiquier de Russie
échiquier de Russie
Aiguines (83)
Aiguines (83)
massif Sainte Victoire
massif Sainte Victoire
Port Pin
Port Pin
La Londe les Maures
La Londe les Maures
coquelicots
coquelicots
lac Sainte Croix île de Costebelle
lac Sainte Croix île de Costebelle
sittelle torchepot juvenile
sittelle torchepot juvenile
tortue d'Hermann
tortue d'Hermann
bébé grand duc Camargue
bébé grand duc Camargue
lavandes
lavandes
campagne varoise tombee du jour
campagne varoise tombee du jour
Gorges du Verdon Point Sublime
Gorges du Verdon Point Sublime
centaurée de Salonique
centaurée de Salonique
vue du village de Tourtour
vue du village de Tourtour
calanques Marseille-Cassis
calanques Marseille-Cassis